I have a dream, un REVE, une UTOPIE,  une ébauche, un essai de création, une esquisse de nouveau monde, une croyance (Extrait de wikipedia : Selon Tylor, la croyance en une âme immatérielle et subsistant après la mort est à l’origine de toutes les religions)


AVIS à tout ceux qui n’ont pas encore rêvé :

Votre cerveau comme le mien avant, selectionne « que » ce qu’il veut bien voir ou entendre c’est pour cela qu’il vous faudra être vigilant au début sur vos interprétations « trop faciles » et trop vite conclues, lisez, écoutez objectivement et lentement, les paroles des chansons mises dans mes liens sont plus importantes que beaucoup pourraient le croire : soyez attentifs et vous trouverez peut-être le même chemin que moi qui pourrait vous mener sinon à un nouveau niveau de conscience, au bonheur, c’est ce que je vous souhaite à tous !

La première chose qui me vient à l’esprit est de nous  pardonner nos erreurs à nous-mêmes et aux autres, d’abandonner toutes envies de vengeance,  qui sont en nous « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. (Marc 12.29-31. Ne pas chercher de coupable, mais se concentrer sur l’avenir, que faut-il faire pour que cela ne se reproduise plus, plutôt que de reproduire les mêmes actes.

Lise Bourbeau parle très bien du pardon :

Saviez-vous que…
…prendre la décision de pardonner, c’est choisir de ne pas passer notre douleur à l’autre?
Tant qu’on en veut à une personne, qu’on ne peut lui pardonner, c’est qu’on veut en réalité la faire souffrir pour ce qu’on l’accuse de nous faire vivre.
Si vous avez vécu une expérience difficile avec quelqu’un, vécu une situation où vous vous êtes senti rejeté, abandonné, humilié, trahi par cette personne ou que vous l’avez trouvée très injuste envers vous, il est tout à fait normal, en tout premier lieu, de lui en vouloir.
Dès que vous en voulez à quelqu’un, vous n’êtes plus dans votre cœur. Votre ego a pris le dessus et veut que votre douleur soit de la faute de l’autre.
Quand vous accusez une personne ou que vous cherchez à la faire sentir coupable, c’est signe que vous ne prenez pas votre responsabilité. Tant et aussi longtemps que vous entretenez ce sentiment, vous ne réglez rien. Au contraire, vous planifiez même de continuer à le vivre longtemps. Votre Dieu intérieur fait tout ce qui est en son pouvoir pour attirer votre attention sur le fait qu’il est temps de pardonner et de vous réconcilier.
Pardonner ne veut pas dire se soumettre. Cela ne peut se faire qu’au moment où vous devenez responsable, ce qui implique que vous reconnaissez que vous êtes le créateur de tout ce que vous attirez à vous.
Chaque situation à laquelle vous êtes confronté est là pour vous rappeler qu’inconsciemment vous vous accusez d’être comme l’autre. Voilà pourquoi vous attirez à vous les personnes dont vous avez besoin pour en devenir conscient.
Le pardon doit se faire à partir de ce que vous accusez l’autre d’ÊTRE. De quoi accusez-vous cette personne d’être? Ensuite, demandez-vous à quel moment vous ÊTES ainsi, avec vous-même ou avec d’autres, et quelle est votre intention à ce moment précis. Vous réaliserez que lorsque vous ÊTES dans cet état d’esprit, vous n’êtes pas une personne méchante. Cela vous aidera à vous placer dans les souliers de l’autre, à avoir de la compassion pour lui, et ainsi le pardon sera fait.
Quand vous refusez de pardonner, vous croyez punir l’autre, mais en réalité, c’est à vous-même que vous faites le plus de tort. Dans un prochain article, je parlerai de toutes les conséquences nuisibles possibles et des avantages à pardonner.

Avec la fin de l’année qui approche, pourquoi ne pas prendre la décision de faire la paix avec vos proches ? Quelle belle façon de se préparer pour une nouvelle année !

C’est l’acceptation la plus dure à faire à mon avis, mais d’autres l’on fait comme je l’ais fait « concrètement » à chacun(e) de le faire maintenant, il est grand temps…

Citations : http://mandalamania.over-blog.com/ext/http://mandala.skynetblogs.be/

Embrasser nos pères, ne pas répéter leurs erreurs :  http://www.youtube.com/watch?v=vj9Ua_4Rxrk

Transformer le négatif : destruction, agression

en positif : construction, amour

Concrètement :  Si on vous exploite c’est que vous êtes exploitable et que vous vous laissez exploiter, à méditer ! Et ce n’est pas nécessairement la force qui règlera le problème, bien au contraire elle l’entretiendra. La haine tue toujours, l’amour ne meurt jamais (Gandhi).

L’écoute, l’empathie, la compréhension font partie des clefs qui ouvreront la voie du pardon.

Nous sommes des enfants du nouveau monde (voir le lien à droite blogs urgents) et ce monde changera si chacun de nous le décide vraiment extrait :

« …Si tu es encore affecté par ces illusions de la dualité, persiste dans ton évolution, ouvres ton coeur et prends conscience que tout part de ta propre perception. À toi maintenant de te projeter en ce nouveau monde, tu y a droit, tu as juste à décider selon tes propres désirs, tu es le créateur et l’artisan de ton bonheur. À toi de décider si tu veux vibrer avec une lumière avec ou sans ombre, ce choix te revient par le droit divin car tu es responsable de ce que tu es. Tu as ce pouvoir divin, ne laisse aucun être s’en emparer, personne n’a un pouvoir quelconque sur toi, tu es le seul à l’avoir et à le donner… »

Je rêve d’un monde ou le temps, l’argent, la peur n’existent plus, le travail n’est plus une corvée mais un plaisir que chacun devra perfectionner  de son mieux afin de s’épanouir personnellement puis ensemble. On peut s’inspirer des artistes qui accomplissent leurs rêves en travaillant jusqu’à la fin de leur vie (retraites ?), ce serait pareil pour nous, chacun « choisirait » le métier qui lui plaît, dont il rêve depuis toujours ( citation de Confusius : choisissez le métier qui vous plaît et vous ne travaillerez jamais de votre vie) et forcément il le perfectionnera en développant sa créativité puisqu’il sera heureux de le faire et en plus à vie, ce qui donnera un sens à sa vie. Bien sûr il pourra en changer s’il s’aperçoit que ses motivations changent, mais ce sera toujours dans le plaisir, la joie, la facilité et l’amour des autres qui l’entourent et qui l’aiderons dans ses choix.

Le partage et le don seront rois et l’infortuné pourra acquérir gratuitement ce qu’il lui manque même un toit qu’on lui donnera (c’est un rêve !) ou prêtera contre bons soins, car il sera reconnaissant de l’aide qu’il a reçue et lui même continuera cette immense chaîne du don en donnant ce qu’il pourra dans la limite de ses moyens (plus de vols ?) au fur et à mesure de son épanouissement.

Il n’y aura plus d’argent qui dort dans un premier temps et progressivement tout le monde mangera à sa faim, certes chacun conservera ses goûts et envies différents mais s’il veut avoir par exemple une très belle chose comme une ferrari, un château, un yacht etc. les métiers dits « pénibles et physiques » (femme de ménage, déménageur, métiers du bâtiment, mineurs, etc.) seront plus récompensés que maintenant dans un premier temps car les robots prendront rapidement le relais.

Les jalousies disparaîtrons car chacun saura que la personne qui possède ce bien l’aura amplement mérité à la sueur de son front et qu’il sera libre à chacun de faire la même chose, le même travail.

http://www.youtube.com/watch?v=EMMca-orZMI

La machine sera au service de l’homme et pas le contraire, ses bénéfices seront répartis équitablement.

J’ai et d’autres utopistes ont rêvé  d’un monde semblable au paradis « Auroville n’appartient à personne en particulier, mais appartient à toute l’humanité dans son ensemble (…). Ce sera le lieu d’une éducation perpétuelle, du progrès constant, et d’une jeunesse qui ne vieillit point. (…) Auroville veut être une cité universelle où les hommes et femmes de tous les pays puissent vivre en paix et harmonie progressive au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toute nationalité.« 

http://inde.aujourdhuilemonde.com/40-ans-d’utopie-auroville

Mais aussi Marinaleda en Espagne, qui est un pays sans chômage, dans un pays où le chômage est pourtant roi ! Pour aller plus vite vous pouvez passer directement à la 11e minute, car avant il y a les commentaires des auditeurs qui concernaient surtout Dominique Strauss-Kahn, (encore une victime de lui-même), le mieux étant d’enregistrer l’émission sur votre MP3 :

En rêve toujours je vois les « êtres aisés financièrement » qui ne partagent pas, se sentir de plus en plus seuls, isolés dans leur forteresse dorée, mais je vois aussi que les accidents, les malheurs, les souffrances diminuent progressivement, tout s’améliore imperceptiblement mais sûrement, les dictateurs sont de moins en moins nombreux et soutenus, les guerres ne sont plus que des mauvais souvenirs, chacun trouve enfin son vrai chemin de sérénité comme je l’ai trouvé récemment, l’amour triomphe….

Je rêve de voir ces compteurs s’arrêter pour certains :  http://www.worldometers.info/fr/

Moins de morts, de forêts dévastées, de dépenses pour l’armement, produits chimiques rejetés dans l’atmosphère…

 Je rêve de révolution pacifique (sans morts)

la révolution pacifique !

Et si la guerre n’était plus la seule solution !

Je rêve de  main tendue à ceux qui persistent dans la violence psychique, morale, et comportementale…je rêve que chacun se remette en question dans agissons pacifiquement

sa vie sur terre, ses actions, et sa contribution pour un monde meilleur…

Et si tout cela n’était pas un rêve !

suite « logique » de la consultation :

https://claude1660.wordpress.com/2010/10/18/21122012-espoir/

Publicités