Suite à une Kundalini ou EMC temporaire, certains appellent ça de l’illumination, et moi-même j’ai bien cru que je devenais fou, et pourtant non ! tout cela était bien réel et sans grand danger pour moi et les autres,  explications les plus claires que j’ai trouvé (accrochez-vous !) après « mon état temporaire d’extase » en fait tout cela est dû à un enchainement suite à mon évolution et mon développement personnel accéléré, et je pense à la modification physique de mon cerveau suite à mon opération (tumeur côté droit).

Le Développement personnel renvoie à toutes les activités proposant de développer une connaissance de soi, de valoriser ses talents et potentiels, de travailler à une meilleure qualité de vie, et à la réalisation de ses aspirations et de ses rêves. Les psychanalystes, les promoteurs de techniques New Age et certains courants du coaching font des propositions de développement personnel pour les particuliers, tandis que les éducateurs et spécialistes du travail, comme l’Organisation International du Travail, l’incluent dans les buts institutionnels de l’enseignement supérieur et du travail décent.

La Kundalinī (Devanāgarī: कुण्डलिनी, sur la racine « kundal » signifiant « boucle » ) est un terme sanskrit lié au Yoga qui désigne une puissante énergie qui se trouverait logée dans l’os sacrum. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation, la Kundalinî s’éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l’os sacrum jusqu’à la fontanelle, progressant d’un des sept chakras à l’autre afin de les harmoniser un à un. La Kundalini est indifféremment désignée comme « énergie vitale », « énergie sexuelle » ou « énergie divine » selon les auteurs qui l’emploient et la tradition qui l’utilise. Le terme ancien, Kundalini Shakti, issu du tantrisme, est aujourd’hui employé fréquemment dans le courant New Age. On trouve ce concept dans quelques Upanishads mineures telle la Yoga Kundalini Upanishad.Le déploiement de la Kundalini conduirait à l’éveil spirituel du pratiquant et à la plus haute conscience de soi.

Si vous voulez en savoir plus je vous invite à consulter l’excellent article de Serjirao (voir commentaire) http://serjirao.wordpress.com/sahaja-yoga/la-kundalini-en-nous/#comment-196

L’extase (du latin ex-=en dehors, et sto, stas, stare, se tenir : être en dehors de soi-même) est un état assez rare où l’individu, tout en étant conscient et capable de mémorisation, n’a plus aucune perception de lui-même, tout entier absorbé par un ailleurs (autre, image, fantasme, divinité, etc.).L’éveil spirituel, qui ne pourrait par nature être totalement défini par les mots, est associé à d’autres concepts comme la réalisation du Soi, l’illumination, l’extase mystique, la connaissance spirituelle, le ravissement de la conscience qui s’ouvre à une réalité transcendantale, ou encore le sentiment de communion avec l’Univers ou avec la divinité (voir, pour le christianisme, la Lectio divina).

Le terme d’éveil spirituel peut être rapproché d’autres dénominations dans le cadre de la philosophie occidentale, en particulier le concept d’intuition proposé depuis Héraclite et Platon (notamment dans l’allégorie de la caverne) et jusqu’à Bergson en passant par Plotin et Spinoza comme une « vision directe du réel » qui se caractérise par un sentiment d’éternité, une joie infinie liée à l’émerveillement devant la perfection de tout ce qui existe, un sentiment de non séparation entre sujet et objet, une dissolution du sentiment personnel d’individu séparé de l’expérience et une communion avec la source même de toute réalité (généralement appelée « Dieu », mais en un sens immanent).

L’éveil spirituel désigne ainsi comme dans la tradition orientale la fin de l’asservissement à l’ignorance, aux conditionnements et automatismes de la condition humaine dépendante de la conscience ordinaire « endormie » et l’avènement de la liberté ultime de l’homme qui n’agit plus que par amour en se laissant déterminer par la sagesse de la puissance divine qui agit toujours et partout.Jiddu Krishnamurti est probablement le penseur moderne qui a le plus répandu la notion hors du cadre religieux, par le fait même qu’il se disait opposé à la religion.

Des penseurs « éveillés » comme Maharshi, Ramdas, Nisargadatta, Ramesh Balsekar ou Prajnanpad ont permis de mieux comprendre le sens de l’éveil spirituel en témoignant de leur propre expérience à de nombreux disciples occidentaux.

De nombreux penseurs contemporains témoignent aujourd’hui d’un éveil spirituel en dehors de toute tradition religieuse ou même philosophique, notamment parmi les plus connus et reconnus Eckhart Tolle (voir lien blogs urgents), Andrew Cohen, Satyam Nadeen, Jean Klein, Douglas Harding, Stephen Jourdain, Mooji, Jac’O Keeffe, Gangaji, etc.Le concept d’éveil spirituel est également présent dans l’ésotérisme.                   (sources extraites de Wikipedia)

Venons-en enfin aux NDE et ECM, un site en parle beaucoup mieux que moi : http://www.noesis.ch/ecm

lisez les témoignages ils sont très bien écrits.

Publicités